Partage ceci

Les méandres de mon cerveau

”Depuis plus d’un siècle, les grandes questions métaphysiques ont déserté les rives agitées de la pensée. Elles n’ont pas disparu pour autant de l’esprit humain.

Quand la vie nous extrait un moment de l’agitation du monde, ces interrogations nous reviennent immédiatement |à l’esprit. Comme des fondements humains, elles nous sautent à la conscience.”

L’univers a-t-il un sens ?
L’humanité a-t-elle un sens ?
Ma vie a-t-elle un sens ?
Mes actions ont-elles un sens ?
Y a-t-il du divin dans le monde ?
Y a-t-il autre chose après la mort?

Pensée de la mécanique universelle

Émission ayant une certaine vision sur le côté immatériel de l’existence. Les auditeurs devront s’y faire car c’est de l’innommable dont il est question ici. Vous aurez compris que l’on est loin d’occulter le côté spirituel. ”Les méandres de mon cerveau” sont à la découverte de ce qui motive l’âme et déclenche l’émancipation spirituel.  Les fréquences qui sont transportées sur une séquence binaire s’intéresseront au sort de l’humanité et tenteront d’expliquer ce qui fait de l’humain une race en évolution.

Même si le cerveau de Paul est parsemé de chemins houleux et de méandres incertains, si vous avez l’esprit ouvert et surtout des bonnes colonnes de son branchées à votre ordinateur, votre expérience culturelle ne pourra pas faire autrement qu’être chatouillée. À écouter en ne faisant rien d’autre qu’écouter… ah, vous pouvez bien vous faire un café!

 

Note sur la photo: Si vous vous demandez qui est le personnage étrange sur la photo; c’est le Blue Meanny, un être odieux qui avait condamné la contrée de Pepperland* à vivre avec une seule couleur: le bleu. Pour Paul, le Blue Meanny, représente un côté de la dualité qu’il faut bien comprendre plus que jamais. Car, souvent on la fuit et c’est là que les êtres immondes dominent sur le peuple… faut pas se laisser avoir par les monochromes!

 * tirée de Yellow Submarine des Beatles.