Etiquettes

Articles liés

Partage ceci

Article repris de FB pour tester

La plupart doivent le constater, je relaye plus souvent de l’actu internationale. Et des trucs un peu limite pour la pensée rationnelle. Pourquoi? Parce que la plupart des rationalistes n’en sont pas, se sont des agents. Qu’ils le sachent où non, ce n’est pas mon problème. Nous sommes souvent dans l’erreur de perspective de quelqu’un d’autre. Ou le conard de quelqu’un , si vous préférez. Je n’ose me prononcer sur le local. Trop près, trop douloureux. Douloureux de voir l’espoir à chaque fois déçu et de vous voir vous venger les uns sur les autres, plus ou moins enlisés en des velléités partisanes. Comme beaucoup, j’y ai cru un peu, à ce sang neuf du parti Québécois. La question était; combien de temps tiendrons-t-il avant de se faire mettre le gun sur la tempe? L’opération séduction populaire est terminée, les figures du PQ, promptes à poster sur facebook se taisent. Bureau-Blouin n’a pas les couilles ni les arguments pour répondre au détracteurs, La Marois est aussi convaincante qu’une firme de marketing, seul reste l’irréductible Breton…Mon député de Sherbrooke quand à lui, continue à être ce qu’il a toujours été, c’est à dire une ombre.
Vous savez ce qui m’énerve dans les manœuvres du PQ qui relève soit de l’improvisation ou de l’agenda caché avec cette nouvelle mesure des programmes sociaux et de la sécurité sociale? Je veux dire vraiment en tabarnak? A ce que l’on me dis via ”le Devoir” c’est qu’il s’agit d’une mesure qui se fera sur le dos des cinquantenaires. Non pas de la frange encore capable, peut être, des 25-40 ans à qui on serine à coup de programmes qui ne profitent majoritairement qu’à des cadres spécifiques les possibilités merveilleuses du pro-activisme et de l’auto-gestion qui ne sont qu’un leurre et une loterie dans une économie qui ne sera jamais plus croissante. Non. Des cinquantenaires. Pour les inciter à retourner sur le marché du travail?? Mais lequel? Y’en a t’il assez dans une structure sociale dépassée par ses propres incohérences de gauche, de droite, de patronat et de syndicat? Trois cadre inutiles de moins à la ville de Sherbrooke, c’est vingt individus à qui on peut donner au moins la dignité d’être utile, ne serais-ce qu’en passant le balais ou en leur faisant faire une peu d’horticulture à la belle saison.
Vous croyez que les gens ne veulent pas travailler? Aller faire un tour aux centres d’emplois. Allez à cette petite agence de la rue Wellington, créée par des jeunes gens de bonne volonté à laquelle se présentent, 20-30-40 individus.(Sans compter les agences établies qui vivent d’on ne sait quoi tellement leurs banques sont pleines et qui ne vous rappellent jamais) Ouvrez-en dans l’est, l’ouest, le Nord et le sud de la ville, pour voir, vous seriez surpris. Mais voilà, sur 30 personnes,sur l’horaire de la semaine, quatre, à peine, auront la chance de faire le plus humble des boulots.

Qui sont ces gens? Je les connais un peu, ne serais-ce que par mon expérience, coté béessitude.
Ce que personne ne semble constater, bougre d’ignobles abrutis des castes fonctionnarisantes et des services-qui-ne-marchent-plus, c’est que ces gens maintenant désœuvrés ont fait rouler à sueur de bras le moteur du monde, c’est à dire l’industrie, fabriquant vos chausettes, vos bobettes, votre radio, votre grille-pain à une certaine époque et tout les trucs maintenant fabriqués in Asia inc. Et beaucoup de ces gens non seulement n’en ont rien à foutre des pressions économiques, de celles expliquées doctement par ceux qui n’ont jamais rien fait, actionnaires, comptables, économistes et autres spécialistes à la-mord-moi-le nœud mais qui plus est, on ne fouette pas un cheval fourbu pour qu’il vous crache encore le jus qu’il ne peut plus donner.
Je prévois des suicides, rien de moins, dans la tranche d’âge affectée par ces mesures. Je suis de ceux qui savent qu’un modeste 20 piastres peuvent vous empêcher de vous pendre. Ce qui, dans l’ordre mondialiste des choses, serait tout à fait cohérent avec l’idée de nos élites, et des élites au dessus des nôtres, de régler le problème de vieillissement tout en n’entravant pas l’opération économique qui consiste à se débarrasser du bois mort, de la mauvaise draft, qui entrave la libre circulation du flot titanesque de cash détourné via la dette-sale système d’usure-pour l’appétit de la banque, de ses actionnaires, ses profiteurs, etc. Quand aux assistés sociaux de père en fils, pour la plupart d’origine ouvrière, ils vous crachent à la gueule et continueront de vendre de la marie et de trafficoter au jour le jour pour avoir de quoi bouffer, fumer leur cloppes et boire une bière comme un ”honnête homme” n’ayant jamais été, tout métis et wâbo qu’ils sont, le modèle protestant de la vertu utilitariste. Et s’ils le devenaient, le monde n’en serait que plus insupportable.

Le parti ON viens de décider que la lutte à la pauvreté ne sera pas sa priorité. On peut s’en choquer car qui, en effet, aurait le bras soit assez long en plus de musclé pour donner du fil à retordre à l’empire que certain nomment mondialiste, que je nomme inhumain, et peut être non-humain et qui prévoit, selon l’agenda 21 , sortit des cerveaux malfaisants de l’ONU, une restructuration territoriale et sociale de l’Amérique du Nord. Vous pouvez faire vos recherche sinon vous fier au gros bons sens : quand un boss te parle de ”restructuration” c’est que tu vas en prendre plein la gueule. Je rappel que Aussant fut VP de la Morgan Stanley Capital International/Barra . Et je ne suis pas encore convaincu de quel bord peut-il bien être l’agent double, au contraire de quoi, il en serait le premier exemplaire non-mondialiste et nationaliste de surcroît.

Pourquoi vous dis-je cela….J’avais un plan, il me semble, une idée qui maintenant m’échappe. Pour ce qu’elle vaut…
Allez, un poème de Boisvert pour la route, tiré de ”Voleurs de causes” C’est un Mohawk qui parle.

Me voici devant vous désarmés jusqu’au ciel
après les siècles aquilins à silhouette punk
je sors du petit écran où mon effigie cathodique
scella l’issue de vos atavismes

je quitte le rayon de vos vestiges
où la moitié d’un homme complète la moitié d’une bête
dans la magie puérile du chapitre apostolique
fossile vivant aux vitrines mortuaires
quand les églises sont barrées
et que les sans abris couchent
entre la neige traumatique et le pétrole des compassions

je vous sais dorénavant reculé dans votre devise
qui
à ce qu’on peut lire de cette mentalité hydrôlatre
n’a pas prévu de lendemain.